Initiative fourrure

Oui à l’interdiction d’importer de la fourrure provenant d’animaux maltraités

Pour le bien-être des animaux
Pour nos valeurs

Pour le bien-être des animaux
Pour nos valeurs

Pourquoi signer l’initiative

Chaque année, des images montrant des animaux dépecés vivants, maltraités ou battus à mort pour leurs fourrures sont rendues publiques. Malgré les campagnes d’information et les promesses d’améliorer les conditions de détention des animaux, rien ne change.

Toutes ces méthodes d’élevage et de mise à mort contreviennent clairement à notre législation sur la protection des animaux et seraient considérées comme de la cruauté, passibles en Suisse de sanctions pénales. Elles sont pourtant infligées chaque année à une centaine de millions d’animaux, uniquement pour produire de la fourrure.

Porter de la fourrure ne répond plus depuis longtemps à une quelconque nécessité, et le fait de continuer à autoriser l’importation de fourrures provenant d’animaux maltraités sous prétexte que cela se passe à l’étranger, est une hypocrisie auquel il est temps de mettre fin.

Informations

Initiative

Tout ce qui concerne les explications et le texte de l’initiative.

Participer

Voici comment vous pouvez soutenir l’initiative.

Matériel

Vous pouvez commander et télécharger ici des feuilles de signatures et des visuels de la campagne.

News

Fin du commerce de la fourrure en Israël

En interdisant le commerce de la fourrure, tant à l’importation qu’à l’exportation, Israël devient le premier pays à adopter une telle législation. Le décret ministériel israélien a été signé le 9 juin 2021 et l’interdiction doit entrer en vigueur six mois plus tard.

Suite
Estonie-renard

L’Estonie interdit l’élevage d’animaux pour la fourrure

Le 2 juin 2021, le Parlement estonien a adopté à une nette majorité l’interdiction de l’élevage et de la détention d’animaux destinés à la production de fourrure. Après une période de transition, les fermes d’élevage d’animaux à fourrure devront être fermées au plus tard début 2026.

Suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Si vous souhaitez régulièrement être tenu-e au courant de l’évolution de l’initiative, abonnez-vous à notre newsletter.